C’est quoi ce chantier? Là-haut sur la montagne Tome 3, éditions Boule de neige, 52 p, 2018

image

Autres tomes de la collection:

Tome 1: La marmotte préhistorique

Tome 2: Helmut, l’ami marmotte

Résumé:  Dans un hospice, sur le col du Liseron, Séraphin, Églantine et leurs amis aide leurs vieille ami Bernard a faire des travaux de rénovation de ce refuge. Mais chaque nuit de drôles de choses se passent…

L’avis de Constance (13 ans):

Les dessins sont magnifiques et les textes sont pleins d’humour. Un livre qui aborde délicatement un sujet de société actuelle : l’immigration.

J’ai adoré.

L’avis de Sophie (45 ans):

Sur le plan de la forme, tout d’abord, le graphisme est doux de par ses rondeurs et ses couleurs, c’est joyeux et attractif au premier coup d’œil. Le texte va à l’essentiel, les images parlant souvent d’elles-mêmes et le rythme est dynamique.

Quant à l’histoire de fond, le thème de l’acceptation de l’autre est abordé par petites touches, en premier lieu, par la tolérance indispensable aux habitants des 2 vallées pour mener à bien le projet de réhabilitation de l’hospice et ensuite par les personnages venus d’un pays lointain que l’on découvre sur la fin.

L’album est accessible aux plus jeunes mais fait aussi du bien aux grands et aux adultes.

Le tout à la sauce savoyarde, un délice. Un grand bravo à l’auteur et un tout aussi grand merci aux éditions « Boule de neige » pour cette découverte en particulier et globalement pour leur ligne éditoriale régionale que nous adorons.

Conclusion commune :

Une  BD particulièrement réussie, facile à lire tout en délivrant des de belles valeurs de partage, de compréhension de l’autre , de tolérance, d’amitié et d’entre-aide.`

Gute Arbeit Herr Kuhn !

code couleur bleue  Très bonne lecture.

Bandiya, la fille qui avait sa mère en prison, Fleurus Editions, 235 p, 2018

Un grand merci aux éditions Fleurus.image

Autres titres de Catherine Grive :

  • La fille qui mentait pour de vrai
  • La chance de ma vie
  • Le bureau des objets perdus
  • Le mensonge
  • Reste le chagrin

Résumé de l’éditeur :

Mais finalement, c’est quoi une prison ? Une prison, c’est un endroit ou la société rejette les gens pour les punir. Un endroit où le soleil n’entre pas. Et pas seulement lui, mais aussi les papillons. L’odeur de gâteau du voisin, le silence. Un endroit où la nuit non plus n’entre pas. Il y a toujours un maton qui fait sa ronde en agitant son trousseau de clés, un détenu qui ne trouve pas le sommeil, refaisant cent fois dans sa tête le moteur qui n’a pas démarré, l’arme qui n’a pas tiré. Mais une prison, ça peut aussi être un endroit ou vit ta mère. Une mère comme toutes les autres, qui est là à sa manière, te gronde quand il faut, te montre tes boutons comme si tu ne les avais pas déjà vus. » Zoé n’a pas seulement sa mère en prison, mais aussi sa tante et sa grand-mère, braqueuses professionnelles de bijouteries. Seule fille au milieu des nommes de la famille, elle n’a qu’une idée en tête se montrer digne de l’héritage familial.

Avis de Constance (12 ans):

Cette histoire émouvante, nous plonge dans le quotidien d’une ado pas comme les autres.Seule fille de sa famille en liberté car toutes les autres sont emprisonnées. Entre sa mère…, sa tante … et sa grand-mère…, difficile de rester dans le droit chemin?

Mais qui vous dit qu’elle le restera ?

Souvent, on se met à la place des policiers ou des personnes innocentes qui entourent l’histoire alors que dans ce roman on va au cœur du sujet, au cœur de la psychologie de ces gens qui changent à tout jamais à cause des choix de leurs proches.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman.

Avis de Sophie ( pas encore 45 ans mais ça s’approche !)

Dès que l’on apprend que déjà 3 générations de femmes de la famille ont, ou ont eu, des démêlés avec la justice, on comprend aisément que notre héroïne Zoé va osciller entre deux choix de vie. Soit elle entre dans la « tradition » familiale pour en être une digne descendante, un membre du clan, ou à l’inverse, elle casse ce qui semble être une évidence, un destin écrit. La question est encore plus pressante quand l’illégal se conçoit au nom de la justice envers les plus démunis ou les animaux en captivité par exemple.

L’histoire est dure pour cette jeune fille doublement partagée entre deux mondes : celui des femmes emprisonnées et des hommes libres qui structurent la famille, le premier cercle associé au mal et le second au bien.

Du point de vue de la maman, l’histoire est toute aussi émouvante, elle tente malgré la situation d’élever sa fille, née en détention, comme elle le peut depuis qu’elles ont été séparées règlementairement aux 2 ans de Zoé.  Elle lui inculque des valeurs morales, des notions de réussite auxquelles Zoé tente à sa manière de répondre positivement par des actes qu’elle croit conformes aux attentes de sa maman.

Indéniablement ce roman fait réfléchir.

Conclusion commune Un roman très intéressant, qui dérange parfois, mais qui questionne sur le sens profond des valeurs et des liens familiaux  

code couleur bleue    Très bonne lecture.

Textos et Cie, Geneviève Guilbault, Editions Kennes, 2018

Textos et cie

Nous remercions les éditions Kennes qui nous ont accordées leur confiance.

Geneviève Guilbault, autrice québécoise, a déjà publié bon nombre de romans jeunesse au Canada dont la série Textos et Cie.

Autres titres de l’auteur : Mon journal BFF (série), Ti-Guy la Puck (série), Bracelet d’amitié

Résumé de l’ éditeur :

Je m’appelle Morgane et, pour moi, aucun défi n’est insurmontable. Au contraire ! Je suis passionnée, je suis intense, je suis unique en mon genre ! Rien ne pourra m’empêcher de réaliser mon rêve : mettre sur pied un journal étudiant révolutionnaire au sein de ma nouvelle école. Ma vie est remplie de surprises… et de coups de cœur… et de petits secrets… C’est ce que je m’apprête à découvrir en compagnie d’Annabelle, Eddy et Thomas, mes nouveaux amis.

Appréciation de Constance (12 ans)

J’ai beaucoup aimé ce roman. Le sujet bordé à la fin est un vrai sujet de société traité d’un point de vue des adolescents. Ce livre est le tome 1 d’une série sur la vie d’une adolescente en internat loin de chez elle. Je lirai certainement les suivants.

Appréciation de Sophie 

J’ai lu les premières pages avec intérêt et amusée par le format texto et par la lecture du journal de l’école qui alternent la narration classique, ce qui fait toute l’originalité du roman. Le principal personnage, Morgane, est haute en couleur avec des tenues improbables et un caractère décalé par rapport à ses camarades plus « classiques », enfin jusqu’à la révélation finale…

J’ai eu un petit retour de motivation au milieu du livre, car même si les expressions québécoises étaient enfin devenues familières, j’ai trouvé quelques longueurs par des répétitions de situations.

Dans la dernière partie, la curiosité est revenue et m’a accompagnée jusqu’au bout. La forme se veut légère pour finalement parler de thèmes forts, de la différence, de l’acceptation de cette différence, de la force du collectif, de l’amitié, de l’amour, etc…

Le personnage principal apporte le comique de situation par ses attitudes et sa vision de la mode.

Au Québec, le quatrième tome est sorti en janvier dernier et connait un vrai succès qui devrait se confirmer en France.

C’est un roman extrêmement facile à lire à partir de 10 ans, très amusant à cet âge par l’originalité de présentation des dialogues sous forme de textos mais le message du texte ne sera perçu que par des plus grands.

code couleur jaune  Bonne lecture.

Dis au revoir à ton poisson rouge, Pascal RUTER, Didier jeunesse, 256 pages, 2018

poisson rouge

Andréas vit une vie toute tranquille de jeune garçon qui n’aime rien de plus que le skate. Pour les vacances scolaires, sa mère a organisé l’accueil d’une correspondante anglaise, Mary, ce qui n’enchante pas notre héros dont le vocabulaire d’outre-manche est limité à 2 phrases.

L’arrivée de la correspondante à l’aéroport est le point de départ de l’aventure, puisque les parents d’Andréas, tous deux scientifiques, disparaissent mystérieusement. Démarre alors, pour le duo d’adolescents, une course contre la montre pour les retrouver à travers le monde …

Appréciation de Constance

Une histoire rocambolesque pleine de péripéties qui s’enchainent pour les 2 personnages très attachants. Un livre plein d’humour et vraiment super malgré quelques incohérences.

Un roman étonnant, un livre à lire absolument.

Appréciation de Sophie

J’ai particulièrement apprécié ce roman, lu en une journée. Ce récit, mêlant aventure et suspens, nous fait de surcroit voyager tout au long de l’enquête. On ne s’ennuie pas un instant pendant la lecture de ce livre, et même si les rebondissements sont parfois improbables ou trop rapides, ils nous entrainent dans un tourbillon captivant d’évènements. Comme le dit le résumé de l’éditeur, nous sommes propulsés dans une ambiance à la James Bond.

La fin nous fait espérer une suite à ces aventures, d’autant que des questions restent sans réponse. Si tel n’est pas le cas, je suggère à Monsieur Pascal Ruter de (re)prendre sa plume immédiatement !

Le style est simple, efficace. Les chapitres courts permettent une avancée rapide. L’humour de l’auteur parfait ce sympathique roman que je recommande.

Un roman d’aventures, trépidant et plein d’humour

code couleur bleue  Très bonne lecture.

L’aube sera grandiose, Anne-Laure BONDOUX, 304 pages

aube sera grandiose

Résumé de l’éditeur:

Ce soir, Nine, seize ans, n’ira pas à la fête de son lycée. Titania, sa mère, en a décidé autrement. Elle embarque sa fille vers une destination inconnue, une cabane isolée, au bord d’un lac. Il est temps pour elle de lui révéler l’existence d’un passé soigneusement caché. Commence alors une nuit entière de révélations…
Qui sont Octo, Orion et Rose-Aimée ? A qui appartient cette mystérieuse cabane ? Et ce vélo rouge, posé sous l’escalier ? Au fil d’un récit souvent drôle, parfois tragique et bouleversant, Nine découvre un étonnant roman familial. Quand l’aube se lèvera sur le lac, plus rien ne sera comme avant.
Une épopée familiale haletante et jubilatoire, par l’auteur des « Larmes de l’assassin » et de « Tant que nous sommes vivants ».

Avis de Constance (12 ans):

Toute sa vie, on peut penser connaître quelqu’un et pourtant un jour on découvre qu’on ne la connaît pas du tout : c’est l’histoire de Nine. Elle découvre une face de la vie de sa mère quel ne pouvait imaginer…

Au fil d’un récit souvent drôle, parfois tragique et mais surtout bouleversant, Nine découvre une étonnante histoire familiale.
J’ai vraiment adoré ce livre.

Avis de Sophie:

Qui n’a jamais rêvé de connaitre tous les détails de la vie de sa famille ou d’imaginé des histoires romanesques à son sujet ? Nine n’a rien demandé mais aura tout cela à la fois en une nuit. L’histoire dévoile sur 3 générations, les incidences des choix des premiers sur les suivants, la conséquences des non-dits et la place de l’imaginaire qui vient combler les trous. Révélations, explications et compréhension sont invitées dans ce roman fort bien construit. le lecteur vit l’étrange nuit de Nine en même temps qu’elle de par les allers-retours dans le passé et le présent . le rythme est soutenu, la plume légère. Il n’était pas prévu au départ que je le lise mais l’insistance de Constance aura eu raison du strict respect de la liste prévue ! Incontestablement un grand roman.

code couleur vert   Livre excellent, coup de ❤️ !

« Le STROM » de Emmanuelle et Benoit de Saint Chamas à partir de 10 ans.

le STROM

Le STROM est une trilogie comportant :

  • Tome 1 : le collectionneur,
  • Tome 2 : les portails d’outre-temps
  • Tome 3 : la trente-septième prophétie.

Dans les sous-sols du Louvre, une société secrète œuvre pour protéger l’humanité : la confrérie des Chevaliers de l’Insolite. Raphaël et Raphaëlle frère et sœur jumeaux vivent avec leur parrain. Un jour il se font recrutés par la confrérie des Chevaliers de l’Insolite. Et découvrent que leur parrain en fait aussi parti. D’aventure en aventure, ils vont apprendre des choses sur la confrérie, sur leur ami et sur eux. Ils vont résoudre (suite…)